13 septembre 2022 4 Min de lecture

đŸ”„đŸŒŠ Les catastrophes naturelles (Cat Nat) et d'origine humaineï»ż | Cat Events

Reinsurance Tutorials #13 - Saison 2

Bonjour à tous 👋

 

Aujourd'hui, nous allons nous concentrer sur les les catastrophes naturelles (Cat Nat) et les catastrophes d'origine humaine.

 

Commençons ⏬

Introduction

Si l'on considĂšre l'explosion du port de Beyrouth en aoĂ»t 2020 ou les inondations en Allemagne et au Benelux ces derniers mois, on pourrait penser Ă  premiĂšre vue qu'il n'y a aucun lien entre ces Ă©vĂ©nements. Pourtant, ces deux sinistres sont tous deux considĂ©rĂ©s comme des Ă©vĂ©nements CAT en termes d'assurance et de rĂ©assurance et leurs effets sont parfois les mĂȘmes.

 

En effet, nous les qualifions d'Ă©vĂ©nements catastrophiques nationaux ou internationaux dans la mesure oĂč ils sont considĂ©rĂ©s comme des dĂ©sastres exceptionnels ayant des consĂ©quences Ă©conomiques trĂšs graves.

 

Il s'agit souvent de la dĂ©tĂ©rioration et de la destruction de nombreux logements ou bĂątiments. Ce sont Ă©videmment des milliards d'euros qui sont en jeu ! Sans compter que ces Ă©vĂ©nements peuvent Ă©galement s'accompagner d'un traumatisme important pour la population locale, voire blesser ou tuer de nombreuses personnes. Dans tous les cas, ces catastrophes sont des Ă©vĂ©nements dĂ©mesurĂ©s et violents, concentrĂ©s dans un laps de temps limitĂ©. Malheureusement, ces derniers temps, les mĂ©dias nous rappellent Ă  quel point la dĂ©finition d'un Ă©vĂ©nement catastrophique peut ĂȘtre large !

 

En ce qui concerne l'assurance et la réassurance, les événements catastrophiques ont principalement un impact sur la branche IARD, mais les dommages qu'ils occasionnent ne se limitent pas uniquement à cette branche ! Aussi, il peut malheureusement arriver que l'on enregistre des sinistres en responsabilité civile ou en marine par exemple.

 

Pour en revenir à notre exemple initial, la principale différence entre l'explosion de Beyrouth et les inondations européennes réside dans l'origine de la catastrophe : Les événements Cat Nat, abréviation de catastrophe naturelle (ou natural catastrophe en anglais), sont différents des événements d'origine humaine, c'est-à-dire des événements catastrophiques causés directement par l'activité humaine.

 

Les catastrophes naturelles (Cat Nat)

Voyons d'abord les événements Cat Nat !

 

Les catastrophes naturelles peuvent avoir une origine géophysique, comme un tremblement de terre, un tsunami ou une éruption volcanique, ou une origine météorologique. Voici quelques exemples de risques :

  • les inondations, comme nous l'avons dĂ©jĂ  Ă©voquĂ©, et elles peuvent ĂȘtre trĂšs diffĂ©rentes les unes des autres ! Crues soudaines, submersion marine, etc,
  • les ouragans, les tempĂȘtes, les tornades. Certaines rĂ©gions sont plus frĂ©quemment touchĂ©es par ces types de catastrophes, malheureusement pour la population locale. On peut citer les typhons en Asie et les ouragans aux États-Unis.
  • les glissements de terrain
  • les Ă©pisodes de grĂȘle
  • les avalanches ou le poids de la neige
  • les incendies de forĂȘt
La sécheresse. Ce risque, bien que majeur pour les assureurs, ne fait pas toujours l'objet d'une grande attention car, contrairement aux autres risques, ses effets se manifestent sur le long terme et ne sont pas perçus aussi rapidement que les effets des inondations par exemple, ce qui les rend moins spectaculaires.

 

Bien entendu, cette liste n'est pas exhaustive. Dame Nature peut ĂȘtre pleine d'originalitĂ© ! Le changement climatique est Ă©galement une rĂ©alitĂ© que les assureurs et les rĂ©assureurs doivent prendre en compte aujourd'hui. La tendance Ă  la hausse des catastrophes naturelles est devenue une rĂ©elle prĂ©occupation qui nĂ©cessite de trouver de nouvelles solutions.

 

De nos jours, avec la mondialisation, la concentration des sommes assurées est devenue une préoccupation croissante, les populations se regroupant dans les grandes villes. Il en résulte que, en cas de catastrophe, les montants à payer par les assureurs sont beaucoup plus importants que par le passé. Sans parler de l'augmentation générale du coût moyen des sinistres compte tenu de l'inflation !

 

Certains assureurs sont plus exposĂ©s Ă  ces types de risques dans certains pays. C'est d'autant plus vrai pour les assureurs locaux qui ne bĂ©nĂ©ficient pas de la diversification gĂ©ographique. Par consĂ©quent, ils travaillent sur ces pĂ©rils spĂ©cifiques en Ă©troite collaboration avec les rĂ©assureurs et des Ă©diteurs de logiciels qui modĂ©lisent et simulent des scĂ©narios CAT sur leurs portefeuilles.

 

L'objectif est de mieux comprendre, surveiller et mesurer l'impact de tels Ă©vĂ©nements. Par consĂ©quent, des actifs appelĂ©s ILS (insurance-linked securities) ou des solutions paramĂ©triques ont commencĂ© Ă  ĂȘtre dĂ©veloppĂ©s et jouent un rĂŽle croissant Ă  mesure que les modĂšles s'amĂ©liorent. Ces outils spĂ©cifiques sont dĂ©clenchĂ©s par la survenance d'une catastrophe naturelle.

 

L'impact d'une mĂȘme catastrophe peut gĂ©nĂ©rer des pertes totalement diffĂ©rentes pour les assureurs en fonction du marchĂ© oĂč elle se produit. En effet, dans un pays sous-assurĂ©, les pertes Ă©conomiques peuvent ĂȘtre importantes mais les pertes d'assurance ne le sont pas forcĂ©ment. Bien sĂ»r, au premier abord, on peut penser que cela ne s'applique qu'aux pays pauvres. Mais certains pays dĂ©veloppĂ©s ont encore un faible taux de pĂ©nĂ©tration de l'assurance, principalement en raison d'un manque de sensibilisation aux risques.

Les catastrophes d'origine humaine

Concentrons-nous maintenant sur les catastrophes d'origine humaine.

 

Dans le passĂ©, on entendait par lĂ  surtout les explosions et les conflagrations, comme l'explosion de Beyrouth mentionnĂ©e prĂ©cĂ©demment. Cependant, aujourd'hui, cette dĂ©finition fait rĂ©fĂ©rence Ă  de nombreux autres types de risques, tels que :

  • GrĂšves, Ă©meutes et mouvements populaires, ou SRCC,
  • Le terrorisme,
  • Les pollutions accidentelles,
  • les accidents ferroviaires ou aĂ©riens, les effondrements de ponts,
  • Les cyber-attaques,
  • ou mĂȘme une pandĂ©mie !

 

Jusqu'en 2020, le plus grand Ă©vĂ©nement Cat d'origine humaine Ă©tait l'attaque terroriste du World Trade Center, avec des dizaines de milliards de dollars de pertes assurĂ©es. Toutefois, la pandĂ©mie de Covid-19 est dĂ©sormais considĂ©rĂ©e comme l'un des plus grands Ă©vĂ©nements Cat d'origine humaine au monde, mĂȘme si la distinction entre cet Ă©vĂ©nement et un Ă©vĂ©nement de type Cat Nat est mince. En effet, beaucoup considĂšrent que cet Ă©vĂ©nement est d'origine humaine en raison de l'impact de l'activitĂ© humaine sur la propagation du virus dans le monde entier, Ă  travers les voyages en avion, en train et d'autres moyens.

 

Vous pouvez facilement comprendre l'importance de la dĂ©finition d'un Ă©vĂ©nement CAT dans un traitĂ© de rĂ©assurance ! Les compagnies d'assurance et de rĂ©assurance ont vĂ©ritablement besoin de mesurer les risques couverts et cela peut ĂȘtre trĂšs difficile.

 

De plus, il n'existe pas de véritable logiciel fiable pour la collecte des données et la modélisation car la tùche est trop complexe et problématique. Le champ des possibles est immense car tout peut arriver dans n'importe quelle partie du monde !

 

Une attaque terroriste peut se produire dans des millions de lieux ou de villes spĂ©cifiques et un Ă©vĂ©nement d'un autre type peut mĂȘme se produire Ă  l'Ă©chelle mondiale. Cela fait penser aux cyber-attaques ! Les catastrophes d'origine humaine sont moins soumises Ă  la modĂ©lisation, prĂ©cisĂ©ment en raison du large Ă©ventail d'Ă©vĂ©nements possibles. Ce qui n'est pas forcĂ©ment le cas des catastrophes naturelles. Par exemple, nous avons aujourd'hui plus de connaissances sur la localisation possible d'un tremblement de terre.

 

Conclusion

Chaque annĂ©e montre Ă  quel point le monde change rapidement, en termes de frĂ©quence et de gravitĂ© des catastrophes naturelles, mais aussi que les catastrophes d'origine humaine, bien que peut-ĂȘtre moins frĂ©quentes par le passĂ©, sont parfois (et malheureusement !) assez graves aujourd'hui.

On peut imaginer que mesurer l'impact d'une catastrophe a Ă©tĂ© et restera un sujet brĂ»lant dans un avenir proche !

 

Jusqu'à présent, nous avons parlé des événements catastrophiques qui ont eu un impact sur un grand nombre de traités. Mais intéressons-nous maintenant à l

l'inverse, c'est-à-dire les risques seuls. Dans les prochaines vidéos, nous aborderons ainsi une autre perspective de l'assurance et de la réassurance.

 

Merci pour votre attention !

 

À bientĂŽt ! đŸ‘‹

 Voir toutes les vidéos

 



đŸ“ș Plus d'Ă©pisodes Ă  venir... Inscrivez-vous dĂšs maintenant pour les recevoir en avant premiĂšre! đŸ“„